Ce que cachent les attractions touristiques mettant en scènes les animaux

Au début je voulais écrire un article sur la responsabilité du voyageur.

Je voulais vous parler des déchets que l’on produit, du respect des cultures, de la nature et des animaux.

J’ai commencé par ce sujet: les animaux comme attractions touristiques et comme le sujet me tient à coeur, je me suis enflammée et cela devenait trop long pour que j’aborde aussi les autres points.

Je ne suis pas parfaite et j’ai fait des erreurs, ce texte ne sera donc pas moralisateur mais informatif.

Je vais vous parler de ce que j’ai vu et appris sur les attractions touristiques qui utilisent les animaux pour nous divertir.

Les animaux comme attractions :

Si vous aimez (vraiment) les animaux, ne montez pas sur leurs dos, ne faites pas la queue pour prendre une photo avec eux, n’allez pas les voir en spectacle, bref allez les admirer dans leurs milieux naturels et sans les perturber !

Une règle simple à retenir, si vous pouvez approcher et toucher un animal sauvage, c’est qu’il a probablement été drogué ou dressé parfois de manière très violente pour qu’il reste calme pour que vous puissiez le prendre en photo, poser avec lui ou lui monter dessus.

Trekking à dos d’éléphants :

J’ai beaucoup voyagé en Asie et beaucoup vu d’attractions qui proposent un trek à dos d’éléphants. J’ai moi-même monté sur un dos d’éléphant au sud du Laos car c’était une réserve naturelle et que je pensais donc, l’éléphant heureux.

Je me trompais bien puisque le vrai problème commence bien avant qu’on puisse monter sur un éléphant. Le problème est la torture que subisse chaque éléphanteau qui sont séparés de leurs mères, pour devenir complètement soumis à l’homme.

Le dressage de l’éléphant en Asie s’appelle « phanjaan » que l’on pourrait traduire littéralement par « briser l’esprit ».

Cette technique consiste à casser mentalement l’éléphant pour qu’il soit docile tout au long de sa vie.

Durant plusieurs jours, l’éléphant est attaché de façons à ce qu’il ne puisse plus bouger. Il est affamé, assoiffé et battu tout en le maintenant réveillé le plus longtemps possible.

Seulement 50 % des éléphants survivent à cette pratique !

Sur les 50 % qui survivent certains deviennent complètement fous ou violents et sont donc tués par leurs propriétaires car ils sont inutilisables pour les attractions.

Les éléphants ne sont qu’un exemple, beaucoup d’autres animaux sont aussi maltraités et torturés pour la distraction des touristes.

Quand l’animal n’est pas dressé (torturé) il est bien souvent drogué.

Un selfie avec un tigre:

Prenez l’exemple du Tiger Temple en Thaïlande qui a fermé ses portes en 2016 suite à un raid policier qui découvrait des animaux drogués, maltraité et une quarantaine de cadavres de bébés tigres au congélateur.

Je connaissais le Tiger Temple de par une histoire tout à fait différente, j’avais entendu qu’un des moines avait accueilli un bébé tigre orphelin, victime du braconnage. De fil en aiguille, les gens de la région lui apportèrent d’autres bébés tigres orphelins et le moine, n’ayant plus les moyens de subvenir à leurs besoins,il fit un appel aux dons.

C’est ainsi que les touristes pour une dizaine d’euros, pouvaient visiter le temple, faire un selfie avec le tigre ou une demande de volontariat (payante elle aussi).

Mais la réalité était tout autre malheureusement.

Cela faisait un moment que les associations de la protection animale essayaient d’attirer l’attention aux autorités en accusant le temple de maltraitance et de trafic animalier.

le temple revendait les peaux des bébés tigres ainsi que les dents, pattes etc…

De plus, les tigres n’auraient jamais été secourus (il était plus de 100 en 2004) puisqu’ils ne viendraient même pas de la région et seraient probablement issus du marché noir.

Ils étaient dans un état de somnolence permanent mais les moines se justifiaient en expliquant que les tigres sont de gros dormeurs.

Pourtant nombreux volontaires rapportent avoir vu les moines droguer les animaux.

Renseignez-vous toujours sur ce genre d’attraction, même lorsqu’elles ont l’air d’être responsables et respectueuses de l’animal, elles cachent souvent de bien tristes histoires.

Si le Tiger temple a fermé ses portes, beaucoup d’autres attractions du même genre sont toujours ouvertes en Asie et ailleurs. Tant que les tigres (ou tout autre animal) seront contraient de faire des photos avec les touristes ou à faire des numéros de cirques cela cache forcément de la maltraitence animalière.

Les delphinariums:

Un dauphin sauvage vit en moyenne 40-50ans. Il parcourt environ une centaine de kilomètres par jour et peut se nourrir de 25kg de poissons.

Un dauphin en captivité vit en moyenne 15 à 25ans. Il tourne en rond dans son bassin et est constamment affamé sinon il n’obéit plus aux ordres.

Il sera probablement capturé en milieu naturel car la reproduction est difficile dans les delphinariums même si elle existe.

Le dauphin est un animal très social et peut souffrir toute sa vie de la perte d’un de ses membres.

Il sera enlevé et torturé toute sa vie pour la distraction des touristes.

La plupart des spectateurs disent venir voir les dauphins dans des parcs car: « ils les aiment », pourtant payer une place de spectacle c’est participer à la souffrance de l’animal.

L’étude, réalisée par l’Unité de recherche sur la préservation de la vie sauvage de l’Université d’Oxford (WildCRU), et publiée le 21 octobre 2015, a évalué, pour 24 attractions, le bien-être animal et la préservation des espèces. Les chercheurs se sont appuyés sur les cinq libertés de l’animal : ne pas souffrir de faim ou de soif, ne pas être victime d’inconfort, ne pas subir de douleurs, blessures ou maladies, pouvoir exprimer un comportement naturel pour son espèce et ne pas éprouver de peur ou de détresse.

La conclusion :

Si vous voulez être un voyageur responsable et respectueux de la cause animale, ne prenez pas de photos avec des lions, des tigres, des ours.

N’allez pas voir un spectacle où des perroquets font du vélo et où des singes dansent.

N’allez pas voir des animaux enfermés dans des aquariums et contraient à faire des tours.

Ne payez pas pour que vous puissiez porter un iguane ou un serpent.

Bref, je me répète, admirez les animaux dans leurs milieux naturels est la meilleure façon d’approcher un animal.

Et même si je n’ai pas développé mes propos pour tous les animaux, il n’en est pas moins pour eux. Aujourd’hui avec l’aide d’internet, vous pouvez vous renseigner sur chaque attraction.

Respectez les animaux comme des êtres sensibles et intelligents.

Cet article n’est pas moralisateur mais informatif.

Je me suis d’ailleurs appuyé sur les articles suivants:

Voilà pourquoi vous ne devriez jamais monter sur le dos d’un éléphant

de: Maxiscience

maltraitance animal: les 10 attractions les plus cruelles

de: Le Monde

Le temple des tigres

de: Wikipedia

Visiter le Tiger Kingdom, une bonne idée ?

de: Le Gavroche

10 bonnes raisons de ne pas se rendre au delphinarium

de: blog des dauphins

J’espère que mon article t’as plu car j’ai passé pas mal de temps à l’écrire.

Si tu as des remarques n’hésite pas, les commentaires sont là pour ça.

J’ai fermé ma page facebook : Life4nomade car je ne l’a trouvais pas très utile et que les pubs facebook commencait à m’ennuyer !

Donc, si tu veux me suivre en dehors de wordpress c’est sur instagram que cela se passe:

Life4nomade

A bientôt,

Katia

Publicités

15 commentaires

    • J’en ai bien peur aussi mais j’ai espoir que les plus horrible d’entre eux ferment grâce aux aides des associations ET des réseaux sociaux en publiant des photos et vidéos choc et révélatrice des réelles conditions des animaux.

      Aimé par 1 personne

  1. Très bon article. Je suis entièrement d’accord et c’est pour ces raisons que nous n’avons pas opté pour le safari à dos d’éléphant dans le Chitwan National Park au Népal. Comme toi, nous avons déjà monté sur un éléphant lors de notre premier voyage en Asie qui remonte à 2012, car on nous avait assuré que les animaux étaient bien traités. On s’est bien rendu compte que ce n’était pas le cas. Par exemple, l’éléphant se fait piquer par son propriétaire derrière les oreilles avec un crochet de métal tout le long du trajet pour qu’il obéisse et lorsque l’éléphant ne fait pas de promenade avec des touristes sur son dos, il reste enchaîné et ne peut même pas bougé. Et ça c’est ce qui est montré en avant plan, je ne veux même pas imaginer le reste. J’en ai aussi vu ailleurs se fair se faire battre à coups de bâton. En tous cas, ce fut la première et la dernière fois pour nous. Et nous n’allons jamais voir de spectacles d’animaux quel qu’il soit. Il n’y a rien de naturelle quand des animaux sauvages font des pirouettes ou jouent au ballon pour le public. C’est complètement déplorable et personnellement je me demande bien ce qu’il y a d’intéressant là-dedans.

    Aimé par 1 personne

    • Très souvent les personnes disent qu’elles aiment les animaux et c’est pour cela qu’elles font ce genre d’attractions… Je pense qu’il y a encore beaucoup de méconnaissance sur le sujet.
      Merci pour le partage de votre expérience .
      À bientôt,
      Katia 💙

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s